contact
Contact



Google



Histoire

Russie : La Russie des Romanov


Après des débuts prometteurs, les peuples slaves établis entre la Baltique et la Caspienne ont subi pendant près de trois siècles une "nuit mongole" doublée de brutales invasions en provenance de Pologne ou d'Allemagne.
Au début du XVIIe siècle, tandis que l'Europe de l'Ouest entre dans les temps modernes, l'immense empire russe (cinq millions de km2) peine à sortir du "Temps des troubles" et découvre le servage et l'autocratie alors que les Occidentaux entrent dans l'Etat de droit.
Il va se redresser et se consolider enfin suite à l'avènement d'un enfant de seize ans, Michel 1er Romanov. Lui-même et ses descendants, jusqu'à la Révolution de Février 1917, vont diriger l'empire avec fermeté et brutalité.

Joseph Savès



Un espace immense et faiblement peuplé

La Russie (capitale : Moscou) compte en 2013 140 millions d'habitants dont 80 % de russophiles, sur 17 millions de km2, de la Baltique à la mer du Japon. L'Ukraine, aussi appelée "petite Russie" (capitale : Kiev), a 45 millions d'habitants dont un cinquième de russophones (à l'Est du Dniepr), sur 600 000 km2 (la France et le Bénélux réunis). Enfin, la Biélorussie, ou "Russie blanche" (capitale : Minsk), compte 9 millions d'habitants sur 200 000 km2.
Ces pays connaissent encore de mauvaises conditions sanitaires et une espérance de vie faible, d'une dizaine d'années inférieure à celle des pays occidentaux. Après être tombée à un seuil très bas à la fin du XXe siècle, la fécondité se redresse en Russie et en Biélorussie. Elle reste très faible en Ukraine, dont la population continue de décroître.  

Une autocratie sans complexe

Alors que Polonais, Suédois et Allemands font courir sur la Russie la menace de nouvelles agressions, le jeune Michel Romanov veut avant toute chose prémunir le pays contre le retour des envahisseurs.
Il fait ainsi détruire trois églises luthériennes à Moscou et interdit les vêtements de coupe occidentale… ainsi que l’usage du tabac ! Il interdit aussi les mariages de la famille régnante avec des non-orthodoxes, donc des Occidentaux.
Michel et ses successeurs interdisent aux étrangers le commerce de détail. Mais ils font aussi appel à eux pour encadrer et former l’armée russe ! Dès 1624, l’armée compte 5000 officiers européens.

Alexis 1er :

Alexis 1er succède à son père le 22 juillet 1645. En 1683, il se poste au secours des Cosaques du Dniepr, menacés par les Polonais, et rattache leur territoire à la Russie. Mais le roi Charles X de Suède profite du conflit entre la Russie et la Pologne pour s’emparer de la Lituanie.
En 1667, par la paix d’Androussovo, la Russie d'Alexis 1er cède les provinces baltes aux Suédois mais obtient Kiev, la "mère des villes russes", Smolensk et la rive gauche du Dniepr, autrement dit toute l’Ukraine.
Un schisme apparaît toutefois dans l'Eglise orthodoxe quand les "Vieux Croyants" ou raskolniki (du russe raskol, qui signifie schisme) s’opposent à la décision du tsar Alexis Mikhailovitch d’avaliser une modernisation des rites byzantins en 1666.
Le 7 mai 1682 meurt Fédor III (ou Théodore III), fils et successeur d’Alexis 1er, et c’est son frère qui est proclamé tsar de Moscovie sous le nom d’Ivan V. Mais comme il est simple d’esprit, aveugle et muet, il partage le trône avec son demi-frère Pierre (10 ans), né le 9 juin 1672 de Natalia Narychkina.
Sophie, soeur d’Ivan V, s’attribue la régence avec le concours des régiments du prince Khawanyky. C’est comme cela qu’en 1684, elle se rallie à une Alliance sainte initiée par le pape Innocent XI contre la Turquie.
En août 1689, Sophie lâche le pouvoir et celui-ci est repris par Natalia, mère de Pierre, jusqu’à sa mort, en 1694.
Prenant son mal en patience, le futur Pierre le Grand partage le pouvoir avec Ivan V jusqu’à la mort de celui-ci le 8 février 1696.

Pierre 1er le Grand :

Désormais seul tsar en titre, le futur Pierre le Grand, qui a été initié aux sciences modernes par un précepteur allemand, va consacrer toute son énergie à occidentaliser son pays sans s'embarrasser de précautions.
Pour commencer, il fait appel à des techniciens européens afin d'enlever aux Turcs la citadelle d’Azov en juillet 1696. Sa prise donne à la Russie un accès à la mer Noire.
Comme Boris Godounov, Pierre envoie des jeunes gens se former en Occident. Lui-même part incognito en mars 1697 pour une "Grande Ambassade" pour 18 mois. Il se rend aux Provinces-Unies, à Venise et en Angleterre. Il apprend le métier de charpentier naval à Amsterdam et recrute 500 marins hollandais.
Le 5 septembre 1698, il intime à ses courtisans l’ordre de se raser. Puis il légalise l’usage du tabac et impose le calendrier occidental. En 1699, il crée à Moscou une école d’artillerie. Il fonde aussi une imprimerie.
Last but not least, il fonde Sankt-Petersburg (en allemand dans le texte) sur l'embouchure marécageuse de la Néca. La construction de cette capitale superbe en style rococo, va s'étirer sur tout le XVIIIe siècle et coûter la vie à de nombreux ouvriers. Elle devient capitale officielle de l'empire en 1712.
Le tsar, qui a éprouvé en 1700 une défaite face aux Suédois à Narva, se préoccupe aussi de moderniser et renforcer son armée. En 1705, il instaure la conscription : un paysan sur 75 est recruté pour 25 ans. En 1722, la Table des rangs formalise l’obligation de service des nobles.
En 1717, Pierre 1er effectue un voyage officiel en France. Il visite la bibliothèque Mazarine, la Sorbonne et également l’Académie française. Mais il brouille son image de souverain moderniste par sa réputation de brutalité, allant jusqu'à tuer son fils aîné Alexis, coupable d'animer le clan conservateur !

Source : Herodote.net

21-01-2017





Diana BOUAYAD-AMINE
Artiste peintre
Collages et peintures
Page de Diana BOUAYAD-AMINE, artiste peintre


exposition



MAGAZINE

- Accueil
- Nouveaux articles
- Tribune citoyenne
- Côté jeunes
- Côté institutions
- Portraits
- Société
- Rétro
- Europe
- Livres
- Voyage, tourisme et découverte
- C'est arrivé ce mois-ci



PAGES PERSO

- Page de Diana BOUAYAD-AMINE, artiste peintre
- Sciences et Médecine
- Gastronomie
- Les plus belles oeuvres de l'humanité
- Sports et Loisirs
- Cinéma (films et acteurs)



LIENS EXTERNES

- Wikiuniversalis
- Le journal l'Equipe
- Union européenne
- Magazine Elle
- Allociné
- Journal Le Monde
- Magazine Paris Match