contact
Contact



Google



Histoire

2 mars 1820 : Compromis du Missouri sur l'esclavage


Le 2 mars 1820, un compromis au Sénat des Etats-Unis apaise pour un temps les dissensions sur la question de l'esclavage.

Alban Dignat



Expansion de l'esclavage

En 1793, au sud des Etats-Unis, un certain Eli Whitney invente une machine pour séparer la graine du coton de sa fibre. La nouvelle égreneuse permet de mécaniser la filature du coton et d'abaisser le prix de la précieuse fibre.
Peu après, par une heureuse coïncidence, la fin des guerres napoléoniennes ramène la prospérité en Europe ; elle entraîne une rapide croissance de la demande de tissus en coton. Les manufactures anglaises se tournent vers les Etats-Unis pour importer la précieuse fibre. Le coton remplace bientôt le tabac comme principale source de richesse au sud des Etats-Unis. Mais sa cueillette exige beaucoup de main-d'oeuvre et les riches planteurs sudistes achètent tant et plus d'esclaves en provenance d'Afrique.
Comme la culture du coton épuise très vite les sols, les planteurs doivent d'autre part chercher de nouvelles terres à l'ouest. C'est ainsi que trois nouveaux Etats du sud, la Louisiane, le Mississippi et l'Alabama, demandent et obtiennent le droit de pratiquer l'esclavage.
En 1818, sous la présidence de James Monroe, un territoire de l'ancienne Louisiane française, le Missouri, où vivent déjà 2000 esclaves, s'apprête à devenir le 23e Etat des Etats-Unis. Il demande à son tour le droit de pratiquer l'esclavage. Les représentants des Etats du nord, qui tolèrent mal la survivance de l'esclavage dans la jeune démocratie américaine, jugent que c'en est trop.
Au Sénat de Washington, l'équilibre précaire entre les onze Etats esclavagistes du sud et les onze Etats abolitionnistes du nord est en passe de basculer au profit des premiers, bien que moins peuplés.

Compromis au Sénat

Après des débats houleux à la Chambre des représentants et au Sénat, un compromis est conclu le 2 mars 1820 à l'initiative du sénateur du Kentucky, Henry Clay, lequel reste connu dans l'Histoire comme le "Grand pacificateur" (the Great compromiser).
En vertu de ce compromis, un nouvel Etat anti-esclavagiste, le Maine, est détaché du Massachusetts pour faire contrepoids au Missouri.
Par ailleurs, il est convenu que les futurs Etats qui seront créés dans l'ancienne Louisiane seront esclavagistes ou abolitionnistes selon qu'ils se situeront au sud ou au nord du 36° 30' parallèle (la frontière sud du Missouri). Ce compromis apaise les tensions pendant trois décennies mais les divergences d'intérêt entre le Nord et le Sud et les questions de principe finissent par resurgir, plus vives que jamais.
Après l'abrogation du compromis du Missouri par la loi du Kansas-Nebraska (30 mai 1854), elles vont déboucher sur la plus douloureuse des guerres qu'aient eu à connaître les Etats-Unis, la guerre de Sécession (1861-1865).

Source : Herodote.net

21-01-2017





Diana BOUAYAD-AMINE
Artiste peintre
Collages et peintures
Page de Diana BOUAYAD-AMINE, artiste peintre


exposition



MAGAZINE

- Accueil
- Nouveaux articles
- Tribune citoyenne
- Côté jeunes
- Côté institutions
- Portraits
- Société
- Rétro
- Europe
- Livres
- Voyage, tourisme et découverte
- C'est arrivé ce mois-ci



PAGES PERSO

- Page de Diana BOUAYAD-AMINE, artiste peintre
- Sciences et Médecine
- Gastronomie
- Les plus belles oeuvres de l'humanité
- Sports et Loisirs
- Cinéma (films et acteurs)



LIENS EXTERNES

- Wikiuniversalis
- Le journal l'Equipe
- Union européenne
- Magazine Elle
- Allociné
- Journal Le Monde
- Magazine Paris Match